CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: Vers une redéfinition du musée ?
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

mercredi 9 avril 2008

Vers une redéfinition du musée ?


Vers une redéfinition du musée ?, sous la direction de François Mairesse et André Desvallées, L’Harmattan, 2007.
Le concept de musée est évolutif. Malgré les apparences, et bien que l’institution affiche un principe de permanence et de stabilité, en réalité ses objectifs et ses missions sont relatifs à la période historique dans laquelle il se développe. C’est également parce qu’il est pluriel, et qu’il ne se résume pas au seul musée de beaux-arts, qu’il est parfois complexe de le délimiter. Depuis trente ans, l’ICOM, organisme consultatif de l’UNESCO pour les musées, a par exemple reconnu les zoos et les aquariums comme relevant de sa compétence. Plus récemment, le patrimoine immatériel à fait son apparition et conduit à transformer les conceptions.
Déjà, dans les années 70, la question de la participation et de la mission sociale du musée avait conduit à le penser comme un outil au service du développement des communautés davantage que comme une institution de préservation, de conservation et de recherche. Bien sûr, selon les pays, les sensibilités et les volontés, sa définition varie.
Facteur de mise en relation sociale ou lieu de préservation d’une mémoire, de savoir-faire ou encore de capitalisation de trésors, la façon de le penser à des incidences concrètes sur sa gestion et sur les actions qui y sont conduites, sur la façon de les mettre en œuvre, ainsi que sur les publics auxquels on prétend s’adresser. La mission didactique a longtemps prévalu, il semble qu’elle soit souvent dénoncée à présent. De même la délectation et la contemplation sont reléguées au profit de l’expérience du visiteur, de la découverte et des divertissements que celui-ci y trouve.
Dans cet ouvrage, différents muséologues mettent en perspective leur conception du musée, sous la houlette d’André Desvallées et de François Mairesse. Ils écrivent depuis des pays différents, de l’Asie à l’Amérique du Sud, du Canada aux Pays de l’Est. Pour cela, le volume fait sentir les divergences culturelles et les hésitations de la langue qui ne donnent pas toujours exactement les mêmes nuances à un concept.
Les contributions érudites d’André Desvallées sont précieuses. Le texte de François Mairesse pour servir d’entrée au terme de musée dans un thésaurus en chantier est passionnant, mais c’est le papier d’André Gob, introduction très drôle et très fine au débat, qui ravit le lecteur. Son dialogue socratique sait refléter les débats contemporains et les appréciations des uns et des autres. Rien que pour ce texte, le volume mérite le détour.

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget