CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: Epidemik : Jouer avec votre vie
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

samedi 1 novembre 2008

Epidemik : Jouer avec votre vie

Deux nouvelles expositions à Paris en ce début novembre qui décoiffent. Nous reviendrons plus tard, sur la seconde, surprise, c’est un bijou ! Entrons dans le jeu avec Epidemik à la Cité des Sciences. C’est gonflé d’expérimenter ainsi le plateau en espace de jeu et le visiteur en agent acteur de la transmission dans un jeu vidéo grandeur nature. Certes, Climax avait proposé aux visiteurs il y a quelques années de décider des suites du scénario et de la façon dont le monde pouvait changer en fonction des votes, sans collection et avec pour seul objet un traitement en images dynamiques, mais Epidémik va encore plus loin. Du point de vue technique tout n’est pas encore parfait, mais on demeure admiratif envers les concepteurs d’avoir osé une telle démarche, il ne fallait pas avoir froid aux yeux ! Comment anticiper les réactions du public, jusqu’où aller, quel rythme nécessaire ? On s’étonnera peut-être d’un discours style big brother, mais c’est tellement dans le ton !

Bon, les visiteurs doivent prendre le temps de comprendre des consignes trop complexes, et il ne faut pas hésiter à passer son tour trois, quatre, cinq fois s’il le faut, en regardant et en écoutant, et puis rentrer dans la danse. Car à vouloir aller trop vite, on risque d’être perdu si on n’est pas rompu à la maîtrise du jeu virtuel. Mais c’est un vrai délice que de regarder les interactions, d’écouter les commentaires, tout en constatant la concentration que le jeu suppose. Nous avons adoré cette jeune fille affirmant tout de go quand on l’interrogeait sur pourquoi elle amassait des dollars : “bah pour faire la teuf, de toute façon je suis contaminée !”. Ah le visiteur  est toujours surprenant et c’est le plaisir de l’évaluation que de le redécouvrir sans cesse.


video

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget