CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: novembre 2008
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

vendredi 28 novembre 2008

Du musée de science au musée de société

Deux jours intenses pour un colloque organisé par le musée des Confluences les 26 et 27 novembre, avec alternativement des récits d’expériences, des apports par des muséographes où des scénographes, des institutionnels ou des universitaires. Cela a donné l’occasion de plusieurs tables rondes au sujet de la coécriture du scénario d’exposition, sur le développement durable, sur la critique d’exposition, où à des regards sur les publics. Les étudiants de muséologie de Dijon ont pu y rencontrer des anciens de la formation, puisque cela est une des fonctions premières des colloques, se rencontrer, échanger, se revoir où faire connaissance ! Deux jours à l’organisation minutieuse et un avant-goût du projet du musée des Confluences que nous attendons tous avec impatience !

dimanche 16 novembre 2008

Des traces de toi à Beaubourg

Se projeter sur les murs ou s'enivrer de se fondre dans la matière, dans les limbes émergentes, s’immobiliser, disparaitre, reprendre vie, apparaître. Un ange passe ici. Et là les ondes brouillent des auras revisitées. Observer la danse des visiteurs, s’amuser des enfants courant derrière leur image comme des chats après l’ombre de leur queue, admirer le silence des rayures revenant au calme après la bourrasque des agitations du monde, puis annonçant des formes à venir déjà prévisibles. S’amuser à en perdre la notion du temps, regarder la surprise des nouveaux venus qui découvrent le dispositif, puis qui finissent par comprendre très vite. Il n’est guère besoin de beaucoup de médiations quand les œuvres fonctionnent aussi bien. Chacun interprète et projette ses raisons et ses rêves.
Etonnante exposition interactive, signée par Anne Cleary et Denis Connolli, sous le titre Pourquoi pas toi ? A l’heure où l’on nous ressasse comme leitmotiv dans tous les lieux d’arts contemporains que les oeuvres y sont interactives et que les spectateurs visiteurs participent de la production artistique, pour parachever l’oeuvre, et autres vulgates de 'l’art relationnel', il est heureux de visiter une exposition qui ne se paye pas que de mots, qui mette réellement le visiteur en scène et qui tienne ses promesses. C'est fou comme tout le monde a envie de danser dans ces salles d'exposition ! Vous l’aurez compris cette exposition de la Galerie des enfants est pour tous les publics, elle n’est à louper sous aucun prétexte, c’est une petite merveille qui vous donne un enthousiasme fou pour le restant de la journée. Mentionnons un programme de performances originales tous les samedis après-midi.

mardi 11 novembre 2008

Actualité du Patrimoine : Dispositifs et réglementations en matière de patrimoine en France

Issu d’une commande du CNFPT, et enrichi par les séminaires conduits dans le cadre de la MSH, cet ouvrage est la résultante d’une synthèse conduite par Laetitia Di Gioia avec l’aide de Serge Chaumier. Le livre a pour vocation de faire le point à un instant t, c’est-à-dire fin 2007, sur les différents secteurs observés. L’organisation territoriale, les dépenses publiques en la matière, puis les secteurs de l’archéologie, de l’inventaire, du patrimoine bâti et des sites, enfin des musées, sont passés au crible. Philippe Poirrier signe une introduction au volume. Des bibliographies thématiques complètes chaque chapitre.
Cette matière nécessairement en mouvement est difficile à saisir, et c’est l’objectif de ce volume que de permettre de faire un bilan, qui pourra être complété et enrichi au fur et à mesure des nouvelles dispositions. Nous espérons que ce volume, publié par les EUD, apportera son aide aux personnes désireuses de passer les concours de la fonction publique, notamment ceux d’assistants et d’attachés de conservation du patrimoine, mais aussi aux professionnels du secteur.

mercredi 5 novembre 2008

Séminaire sur l’art en espace public


Premier séminaire de l’année universitaire pour les étudiants en muséologie, au sujet de l’art en espace public, avec une approche historienne. Organisé par Philippe Poirrier, avec la MSH, le Centre Georges Chevrier, le CRCM et l’IUP Denis Diderot. Le séminaire se passait à l’Atheneum, centre culturel de l’Université qui fête actuellement ses 25 ans.
Après l’introduction à la journée de Philippe Poirrier, Aline Magnien à présenté les problématiques liées à la statuaire de la IIIème République, Gérard Monnier les composantes culturelles de la commande, Loic Vadelorge l’art public dans les villes nouvelles. Guy Tortosa a fait part de ses réflexions et Martial Gabillard a rendu compte du travail conduit par la ville de Rennes et de son expérience d’élu, enfin Claude Patriat a conclu la journée en rappelant le cheminement d’aménagement du campus. Les participants, étudiants comme professionnels ont pu suivre des visites guidées organisées par l’Atheneum, en fin de journée, pour découvrir le patrimoine in situ du campus. Une prochaine journée sera organisée pour analyser des cas de commandes.
Prochain séminaire les 4 et 5 décembre sur les Projets Culturels et Scientifiques dans les musées (programme sur le site du CRCM
).

samedi 1 novembre 2008

Epidemik : Jouer avec votre vie

Deux nouvelles expositions à Paris en ce début novembre qui décoiffent. Nous reviendrons plus tard, sur la seconde, surprise, c’est un bijou ! Entrons dans le jeu avec Epidemik à la Cité des Sciences. C’est gonflé d’expérimenter ainsi le plateau en espace de jeu et le visiteur en agent acteur de la transmission dans un jeu vidéo grandeur nature. Certes, Climax avait proposé aux visiteurs il y a quelques années de décider des suites du scénario et de la façon dont le monde pouvait changer en fonction des votes, sans collection et avec pour seul objet un traitement en images dynamiques, mais Epidémik va encore plus loin. Du point de vue technique tout n’est pas encore parfait, mais on demeure admiratif envers les concepteurs d’avoir osé une telle démarche, il ne fallait pas avoir froid aux yeux ! Comment anticiper les réactions du public, jusqu’où aller, quel rythme nécessaire ? On s’étonnera peut-être d’un discours style big brother, mais c’est tellement dans le ton !

Bon, les visiteurs doivent prendre le temps de comprendre des consignes trop complexes, et il ne faut pas hésiter à passer son tour trois, quatre, cinq fois s’il le faut, en regardant et en écoutant, et puis rentrer dans la danse. Car à vouloir aller trop vite, on risque d’être perdu si on n’est pas rompu à la maîtrise du jeu virtuel. Mais c’est un vrai délice que de regarder les interactions, d’écouter les commentaires, tout en constatant la concentration que le jeu suppose. Nous avons adoré cette jeune fille affirmant tout de go quand on l’interrogeait sur pourquoi elle amassait des dollars : “bah pour faire la teuf, de toute façon je suis contaminée !”. Ah le visiteur  est toujours surprenant et c’est le plaisir de l’évaluation que de le redécouvrir sans cesse.


Une erreur est survenue dans ce gadget