CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: Musée à vendre ?
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

dimanche 14 février 2010

Musée à vendre ?

Inaliénabilité, sous ce mot imprononçable se cache un débat politique et grave. Serpent de mer de la muséologie, il revient en surface régulièrement, avec toujours plus de forces dès lors qu'une idéologie libérale revêt le manteau des fausses évidences. On l'a vu dernièrement avec le rapport Jouyet et fort heureusement repoussé par le rapport Rigaud. Les arguments ont beau être démontés les uns après les autres, il y a toujours des tentatives pour revenir à la charge. Les réserves des musées seraient pléthoriques, inutiles, et il conviendrait de gérer les actifs, de porter la logique des flux tendus dans le domaine patrimonial. Faut que ça serve !

Si la répartition des multiples peut être raisonnablement envisagé, ce qui intéresse véritablement ce n'est pas de se défaire de ce qui est invendable, sinon cela ne rapporterait rien. Ce qui est en jeu, ce sont les oeuvres susceptibles de vitaliser le marché de l'art. On comprend que certains plaident favorablement pour la levée du tabou. C'est parce qu'il ne faut pas laisser la chose arriver sans débat que François Mairesse a organisé l'an passé un colloque sur la question à Mariemont. Il publie aujourd'hui des actes d'une grande richesse.
Un argument qui n'est jamais mobilisé contre la levée de l'interdit, et qui nous paraît pourtant essentiel, est de rappeler qu'il n'y a aucun document mineur dès lors que l'on envisage l'exposition comme un lieu de discours et non comme une réserve de trésors. Une " croûte ", une copie, peut s'avérer aussi, voire plus passionnante à faire parler et à interpréter qu'un chef d'oeuvre, si l'exposition développe un propos. Dans ce cadre, se séparer de documents est encore plus problématique que d'identifier avec certitude des hiérarchies sur lesquelles on pourrait décider du tri.
On pourra également lire le point de vue d'André Gob sur les musées à vendre, sur le site de l'Université de Liège, très beau site du reste :

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget