CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: Crime et châtiment
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

mercredi 24 mars 2010

Crime et châtiment

Une exposition sur le crime, c'est un bel exercice. On en attend nécessairement beaucoup, car le thème est tout sauf banal. Et bien sûr, on l'imagine un peu, alors on désire être surpris. C'est pour découvrir la chose autrement et que le concepteur nous fasse entrevoir les choses différemment que l'on s'y presse. C'est un peu le problème de cette exposition présentée à Orsay sous le patronage de Robert Badinter et de Jean Clair. L'exposition est bien, mais sans grande surprise. Le parcours est attendu. Le meurtre de Caen pour origine, le crime comme esthétique en fin de parcours avec l'art contemporain. Le parcours trop contraint par des espaces ingrats est chaotique. Il eut été préférable de monter cette exposition au Grand Palais en bénéficiant d'un peu plus d'espace. Une guillotine fait sensation d'entrée de jeu, mais elle est si mal présentée qu'elle perd beaucoup de son impact. Comme si les concepteurs n'avaient pas osés aller au bout de leur démarche. Ce n'est pas une de ces expositions à thèse, telle que celles signées naguère par Régis Michel au Louvre, on pense évidemment à La Peinture comme crime. Ici c'est l'inverse, le crime est mis en peinture, mais le discours demeure un peu pauvre... Il y a bien sur du contenu, mais comme toujours présent davantage dans le catalogue, tandis que l'exposition se contente de mettre en place des oeuvres, en laissant le visiteur se débrouiller avec ça. Cela vaut la peine, mais à visiter hors des périodes d'affluence, si vous voulez entendre battre le coeur de l'exposition.

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget