CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: Expo Shanghai 2010 : Et Les Etats-Unis ?
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

mardi 24 août 2010

Expo Shanghai 2010 : Et Les Etats-Unis ?

Etonnante superpuissance qui ne se rend pas compte de son ridicule ! D'abord, le Pavillon des USA range les personnes en lignes pour les faire rentrer dans le pavillon, façon originale de gérer les foules, pourquoi pas. Ensuite, le public entre en masse, mais pour attendre une séance collective, d'une projection sur des écrans ridicules et mal positionnés d'un film qui pourrait très bien être diffusé en continu, sans arrêter ainsi le flux des visiteurs. Car l'audiovisuel est certes sympathique, mais il ne nécessite aucunement une contrainte de temps, tout cela pourrait être mis en boucle. Bref, première erreur. Autre option, qui rend compte d'une absence de réflexion sur la gestion des flux, le fonctionnement en séances (choix de beaucoup de pavillons présentant un show, du reste plus ou moins réussi). Evidemment, cela crée des bouchons et des problèmes de circulation. Plus grave, le contenu pour les USA est des plus affligeants, la voix de l'Amérique est d'abord portée par Hilary Clinton, puis par Barack Obama, pour une déclaration totalement déplacée en ces circonstances, sur l'amitié des deux pays. Les deux discours très langue de bois ressemblent plus à une déclaration diplomatique qu'à autre chose, avec en sus une leçon de responsabilité donnée à la Chine face au monde ! Seul le Colonel Kadhafi pour la Lybie semble être allé aussi loin dans l'usage d'un pavillon national à des fins aussi ouvertement politiques (il faut dire qu'à part un portrait du colonel - du reste pas piqué des hannetons - et un vieux tapis mal présenté, ce pavillon ne présente guère d'intérêt !!). Pour en revenir au "Pays de la Liberté" (!), plus on progresse dans le cheminement, plus c'est affligeant ! Pour finir, une petite américaine décide de passer à l'action pour changer la vie : elle va faire le ménage dans sa cour d'immeuble et planter des fleurs pour que le monde soit plus beau ! Youpi, vive la révolution écologique ! Mais cette petite idiote n'a même pas idée de planter autre chose que des plantes en pot, et pour finir elle devient une chef d'entreprise qui commande tous les voisins. Elle est tellement désagréable qu'on lui collerait des claques ! Bref, on en rassuré car on finit sur Disney et les produits made in USA. Il parait que le pavillon a été fait à la va vite, cela se sent...

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget