CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: Wim Delvoye en fait trop
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

samedi 13 novembre 2010

Wim Delvoye en fait trop

Incroyable Wim Delvoye qui après ses cochons tatoués et autres machines à merde (voir Cloaca n°5 présenté à Montréal en janvier 2009 et relaté dans nos anciennes chroniques), ou sa bétonneuse en bois sculptée présentée ce printemps au Grand Hornu, adore nous surprendre encore en proposant une "revisitation" des églises baroques. Ses cathédrales ne sont pas en allumettes, mais elles rivalisent dans le détail évoquant tour à tour les travaux des compagnons (ses prouesses ne démériteraient pas au musée des compagnons de Tours), l'art populaire ou tout simplement la folie d'un maniaque mégalomane. Car la performance du détail répond à l'excessif, puisqu'il installe un clocher de 16 mètres de haut en terrasse du musée des Bozar de Bruxelles. Mais ce que nous avons le plus aimé ce sont ses christs tourbillonnants, d'une grande beauté, tant en dessins qu'en sculptures, évoquant tant l'ADN que les colonnades de Saint Pierre de Rome. Christs en série aux allures mécaniques qui viennent tournoyer comme des nageurs infatigables ou des derviches tourneurs !

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget