CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: A propos du Musée de l'Histoire de France
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

samedi 5 février 2011

A propos du Musée de l'Histoire de France

Cela est devenu une idée fixe : créer un musée de l'Histoire de France, ce projet présidentiel fait couler beaucoup d'encres. Les tribunes se multiplient, chacun y allant de son avis, ce qui est très bien. Certains n'en veulent pas du tout, d'autres ailleurs, pas aux Archives nationales, mais par exemple dans l'Hôtel de la Marine place de la Concorde, d'autres l'espèrent sur un autre thème, comme la colonisation, l'esclavage...

La dernière tribune en date publiée par le journal Le Monde du 4 février, est signée de sept historiens réputés qui disent très justement leur inquiétude face à un projet mal parti et envers un sujet délicat. Pascal Ory, rare professeur d'université a avoir accepté de siéger dans le comité d'orientation scientifique tente de se justifier avec des arguments assez peu convaincants. Car à quoi bon faire un Xème musée, sur un sujet aussi sensible et mal cerné ? Penser l'histoire de France sans l'histoire du monde, cela fait très XIXème siècle. Et aujourd'hui, est-ce utile de renforcer une vision jacobine et centralisatrice, de construire la Nation ? Ne faut-il pas envisager plutôt la rencontre des territoires ? Et alors un projet de musée des régions en dialogue à l'heure de l'Europe serait sans doute plus pertinent. Tiens, tiens, mais cela ne pourrait-il pas être un Projet scientifique intéressant pour un musée à Marseille ? Ce feu MNATP dont on ne sait que faire... Aie ! de quoi retomber dans les errances et les polémiques.
Le musée de l'Europe n'arrive à se concrétiser nul part, pas même à Bruxelles. Et celui des régions d'Europe ? Pour le musée de l'Histoire de France, on notera une fois de plus que l'on confie la réflexion aux seuls historiens, comme s'ils étaient les seuls concernés ! Mais avoir des géographes, des économistes, des écologistes... et peut être même des muséologues pour construire un musée au XXIème siècle, cela ne serait-il pas pertinent ?

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget