CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: Une bien belle nuit !
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

lundi 3 octobre 2011

Une bien belle nuit !

Pour cette dixième édition de Nuit Blanche à Paris, de nombreux sites ont présenté des oeuvres vidéos, dont celle de Mircea Cantor, artiste roumain, présentée au Théâtre visuel, fort intéressante. Même si la captation donne le mal de mer, le sujet est ingénieux. Manifestants brandissant des miroirs en guide de pancartes qui reflètent ainsi des parcelles de ville et recomposent autrement la vision de l'urbain. D'autres propositions fort belles, comme celle de Zelvinas Campinas, dont nous avions déjà parlé sur ce blog, lors de la très belle exposition présentée au Grand Café à St Nazaire. En revanche, pour ne pas être méchant, aucun commentaire à faire sur la proposition de Fabrice Hyber au parc des Batignolles, nous préférions les recherches de l'artiste quand il résidait jadis à la Briquetterie de Ciry le Noble... Les barbelés de cristaux de sel de Sigalit Landau sont troublants, même si les aspects trop kitsch de l'installation rabaissent l'exigence de l'oeuvre. En revanche, le public riait de bon coeur en regardant la vidéo de Tomas Espina et applaudissait même au Théâtre des Abbesses, ce qui est assez rare pour l'art vidéo !

Nous pouvons nous interroger malgré tout sur les dérives de ce type de manifestation, qui ont toutes en commun de finir en fête de la bière et en inondations urinaires sur la ville. Les lieux deviennent parfois vite déserts au détour de la nuit, alors que les buveurs de bière continuent à errer. Ne boudons pas notre plaisir, c'est malgré tout l'occasion par l'exposition de découvrir des lieux, de porter de nouveaux regards sur la ville, et c'est là le plus bel effet de cette fête de l'art.

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget