CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: mars 2011
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

jeudi 31 mars 2011

Inquiétudes muséales

C'est un avenir sombre pour les musées que prédit le journal Le Monde. Après Le Livre blanc de l'association des conservateurs qui n'était pas d'un optimisme débordant, voici que deux articles sont publiés qui ne décrivent pas un avenir réjouissant.

Dans un article daté du vendredi 25 mars, Marie-Aude Roux rapporte une enquête CSA commanditée par l'ADMICAL qui montre que le mécénat dans le secteur culturel est au plus mal. Moins 63% entre 2008 et 2010, voilà qui a de quoi inquiéter à l'heure où les budgets publiques sont comprimés, voire coupés. Ce sont évidemment les petites structures qui en feront le plus les frais.
Les petites structures sont également présentes en creux dans le rapport établi par la Cour des comptes dont rend compte l'article du jeudi 31 mars, signé par Michel Guerrin. En effet, ce sont les grandes institutions muséales qui sont visées, pour une gestion peu performante, mais au final ce sont les petites structures qui risquent d'en endosser également les contrecoups. Car si les établissements importants ont augmenté leurs recettes et leurs publics, leurs charges a cru plus rapidement provoquant une réduction de l'autofinancement. L'Etat doit donc compenser. Avec les projets d'envergure prévus, c'est un milliard d'euros qui s'avère nécessaire...
N'est-il pas temps de changer de modèle de développement également dans les musées ?

lundi 28 mars 2011

Le MUCEM se questionne

Le MUCEM, futur Musée des Civilisations Europe Méditerranée a invité durant trois jours professionnels de la muséologie et de la muséographie, chercheurs et ethnologues à échanger et dialoguer autour de cinq tables rondes sur les musées d'ethnographie et les perspectives pour le MUCEM. Rappelons que le lieu doit ouvrir en 2013 pour accompagner Marseille Capitale européenne de la culture. Cinq rapports préliminaires élaborés par cinq jeunes chercheurs talentueux ont été proposé comme source pour les échanges. Certes, il eut fallu plus de temps pour résoudre les contradictions dans lesquels se trouvent les musées d'ethnologie, mais parions que la publication qui sortira peut être de ces rencontres permettra d'apporter une contribution intéressante. Nous avons été enchanté de pouvoir y rencontrer également les collègues et notamment faire la connaissance de muséologues venus d'Allemagne, du Portugal, d'Angleterre, d'Espagne, du Québec ou encore des Pays Bas.

En attendant le MUCEM se construit, et nous avons pu constater l'avancée d'un chantier qui demeure impressionnant par son ampleur (40000 m2 sur trois sites).

jeudi 24 mars 2011

Confluences dévoile ses réserves

Le musée des Confluences propose une exposition au musée gallo-romain de Lyon-Fourvière sur ses acquisitions et ses collections. Les objets sont d'une grande beauté, mais présentés comme en leur réserve, classés et à peine sortis de leur emballage. Que l'on ne croit pas pour autant qu'ils se présentent au visiteur en tenue négligée, bien au contraire l'apprenti muséologue pourra y admirer les conditionnements parfaits et les étuis et mousses parfaitement découpés pour assurer une conservation parfaite.

C'est bien sûr aussi l'occasion d'inviter à considérer l'histoire du musée, son évolution et les collections qui l'ont constitué : collections d'histoire naturelle, collections d'ethnographies, collections scientifiques, collections techniques, collections d'art... Les acquisitions les plus récentes sont dominées par ce souhait de valoriser les cultures étrangères dans leur production artistique, mais aussi de rendre compte des évolutions dans le secteur de l'industrie et de témoigner ainsi pleinement des sciences et sociétés. Un film présente une interview de Michel Côté qui explique le projet scientifique et culturel du musée. Enfin l'exposition est l'occasion de tester une table multitouch pour apporter des informations sur les collections et une enquête en cours vise à en faire l'évaluation auprès des visiteurs. Surtout un parcours enfant sous forme de badges et d'Ipad constitue la véritable innovation.
Un avant-goût d'un lieu que l'on a hâte de visiter en 2014.

lundi 7 mars 2011

Le musée, une institution à inventer ?

Qu'arrive t-il à André Gob ? Qu'est-ce qui peut le conduire à se poser ce type de question ? En effet, Le musée, une institution dépassée ? est le titre de son dernier ouvrage paru chez Armand Colin. Rassurons-nous ce n'est qu'une facétie d'éditeur car l'auteur n'est pas en prise aux doutes, il suffit de le lire pour s'en convaincre. Comme nous, il est certain que le musée est une structure pleine d'avenir, à réinventer peut-être, mais certainement pas vieillotte et poussiéreuse ! S'il était possible de s'interroger sur la fin des musées dans les années soixante-dix, à présent c'est plutôt l'excroissance et le développement vertigineux de l'institution qui pourrait la mettre en péril et non son inertie. C'est du reste cette piste de réflexion que suit André Gob en analysant tour à tour les modes de gestion, le développement des musées à l'international, les nouvelles pratiques un tantinet commerciales. Ainsi, c'est parce qu'il s'échappe parfois des logiques de services publics que le musée peut se révéler dépassé, dans la mesure où il renie ses origines fondatrices. Malgré tout, même si l'auteur est critique sur certaines dérives, il oeuvre pour permettre aux musées de se déployer et de donner le goût aux étudiants de s'y investir et de le réinventer. Ce petit essai est en quelque-sorte une porte d'entrée pour tous ceux qui veulent s'initier à la réflexion contemporaine en muséologie.

Une erreur est survenue dans ce gadget