CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: juillet 2011
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

mardi 26 juillet 2011

Soyez les bienvenus ?

Exposition d'Art Point M, compagnie d'arts de rue lors du Festival Chalon dans la rue 2011. Exposition généreuse sur les migrants et les demandeurs d'asile, exposition pleine de bonnes intentions, un peu trop, et qui évite ainsi de poser les questions qui fâchent. Exposition qui en se dénommant "Soyez les bienvenus" se trouve être en complète contradiction avec le propos même de certains protagonistes interviewés dans les vidéos qui, eux, dénoncent le mythe que représente la venue en Europe. Ainsi avec raison, une personne réclame d'ailleurs que l'on aille en Afrique pour dissuader ceux qui rêvent d'une Europe accueillante où le travail est facile. L'exposition malgré les critiques de bonne conscience que l'on peut lui adresser est utile, mais à quoi cela rime t-il de mettre un droit d'entrée dans un festival où la gratuité est de mise ? Si la scénographie est très belle, très originale, le reste est assez inconséquent. Les entretiens sont assez pauvres et les informations quelque peu lacunaires. Est-ce légitime de ne pas laisser le public s'exprimer et de lui imposer pour seul commentaire possible un tampon reproduisant le titre de l'expo, sorte d'unique parole autorisée ? Tout cela est bien regrettable, alors qu'il est si rare de voir une exposition s'attacher à un sujet aussi important et difficile.

mercredi 20 juillet 2011

Béthune 2011

Capitale régionale, Béthune 2011 présente plusieurs expositions remarquables qui méritent attention. Le musée d'ethnographie à la Chapelle St Pry avec 200 objets revisités, et surtout des expositions d'art contemporain notamment dans l'ancienne banque de France Lab-Labanque, dont la salle des coffres accueille des vidéos et des performances selon L'Esprit du lieu. Les étudiants de Valenciennes en design investissent l'ancien appartement du directeur en colocation virtuelle pour pousser la réflexion sur les formes utopiques de l'habiter. Le Garage présente des expositions photographiques du centre régional de la photographie Nord Pas de Calais, et le 360 de curieuses installations de Richard Castelli qui met en scène trois artistes dans Transformer, avec des oeuvres interactives. Des propositions qui donnent à la ville un air très branché. Les environs invitent à la balade avec des propositions de huit artistes A ciel ouvert dans les anciens sites miniers. Belle programmation pour impulser de nouvelles dynamiques sur le territoire. A déguster jusqu'à fin août pour la saison 2, en attendant la saison 3.

dimanche 10 juillet 2011

Dogon au MQB

Après avoir interdit très bêtement, comme certains de ses confrères et voisins, la photographie à l'intérieur de ses espaces, voici que le musée du quai Branly l'autorise jusque dans les expositions temporaires ! Dans l'exposition Dogon, une affichette très intelligente, bien que très peu visible, invite les visiteurs à ne pas photographier certains objets présentés. En revanche, le reste est autorisé à la prise de vue. Ainsi certaines pièces de collections privées dont les propriétaires entendent conserver jalousement l'image sont préservées. Cet appel à un visiteur responsable fait plaisir et honore le lieu. Espérons que le principe fasse des émules... L'exposition développe également une signalétique au sol agréable et originale. La scénographie de l'Agence Projectiles est assez plaisante. Sans cela, l'exposition qui présente de très belles oeuvres est d'un classicisme assez attendu : inutile de vous y rendre pour apprendre quelque-chose sur le pays aujourd'hui, en revanche la dimension historique est bien amenée. Le visiteur pourra mieux comprendre les échanges et la diversité des sociétés présentes sur le territoire producteur de ces objets, objectif suivi par la commissaire de l'exposition Hélène Leloup, spécialiste de l'art Dogon.

vendredi 8 juillet 2011

Expoland, Du musée au parc d'attractions...

Sous le titre, Expoland, Ce que le parc fait au musée, Ambivalence des formes de l'exposition, l'ouvrage, qui vient de paraitre aux éditions Complicités, regroupe les contributions de François Mairesse, Claire Casedas, André Gob, Noëmie Drouguet, Michèle Antoine, Jean-Michel Tobelem, Paul Werner, et un hommage de Joëlle le Marec à Jean-Paul Natali. Ce recueil issu d'une journée de séminaire de recherche tenue à la Cité des Sciences cherche à analyser les rapports que les musées entretiennent avec les parcs d'attraction. Nous avions déjà proposé une première exploration sur ce sujet en 2005 dans la revue Culture et Musées (n°5), nous poursuivons collectivement la réflexion avec ce nouveau livre.

dimanche 3 juillet 2011

Immersion au coeur de Montréal

Présentation multimédia de troisième génération, le nouveau spectacle d'ouverture du musée de Pointe-à-Callières se découvre en introduction de la visite du célèbre musée montréalais, institution archéologique du vieux port. Evidemment, le spectacle est là, avec de beaux effets visuels et des reconstitutions pour susciter chez le visiteur l'attachement envers une ville fière d'elle-même. Cependant, trop d'émotions tue parfois l'émotion, car plus encore que dans les deux spectacles précédents, la mièvrerie d'une vision trop positive et un peu kitsch parvient à énerver un peu. Le ton toujours enjoué et enthousiaste que l'on se plait à mettre dans tous les audiovisuels dès qu'il s'agit de s'adresser aux touristes est curieux. Pourquoi toujours parler aux visiteurs comme à des enfants de 8 ans ? Est-ce la recette marketing du cinéma hollywoodien qui sévit jusque dans les musées ? Hormis cette réserve, on apprécie évidemment tellement le lieu et la découverte de l'histoire de la ville que cela a peu d'importance. Attendons avec impatience l'extension du musée qui devrait largement amplifier ses surfaces actuelles.

Une erreur est survenue dans ce gadget