CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: Brûler les oeuvres avant de brûler les musées
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

lundi 30 avril 2012

Brûler les oeuvres avant de brûler les musées

On se souvient du titre de l'article de Jean Jamin en 1999 qui posait la question : "Faut-il brûler les musées d'ethnographie ?", il faisait écho aux provocations des surréalistes invitant à bruler les musées pour stimuler la création contre tous les conservatismes. Certains disaient même le Louvre, crime suprême ! Les musées avaient alors mauvaise presse chez les artistes. Les temps ont bien changé et ce n'est pas par désir révolutionnaire que l'on voit aujourd'hui un conservateur menacé de brûler les oeuvres, puis passer à l'acte. C'est par désespoir, frappé par la disette budgétaire. Le conservateur du musée d'art contemporain de Casoria près de Naples lance ainsi un cri d'alerte, relaté par bien des médias, dont le Monde. Avec l'autorisation et le soutien des artistes concernés, il commence à faire le vide. Il n'y aura ainsi plus besoin de crédits pour entretenir ce patrimoine. En Espagne, le conservateur du musée du Prado n'imagine heureusement pas de telles extrémités, mais reconnait également une baisse de 30% de ses subventions et il avertit également dans le Monde d'une situation qui va devenir dramatique et intenable pour bien des sites plus modestes. Quand est-ce que l'on change de modèle économique et que l'on invente autre chose ?

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget