CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: Cheveux chéris. Frivolités et trophées
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

samedi 24 novembre 2012

Cheveux chéris. Frivolités et trophées

Quelle drôle d'exposition, quelle exposition bizarre ! A partir d'un sujet futile, dont on croit d'abord qu'il a pour ambition de venir en aide une fois encore à L'Oréal (puisque Universciences ne peut pas décemment le faire en permanence), en réalité le Quai Branly arrive à nous faire frissonner et ressortir très dubitatif. Cela commence par une entrée d'exposition (au demeurant très belle) où bustes blancs et noirs se regardent en chiens de faïence, et si quelqu'un a compris cette symbolique pour le propos de l'exposition, nous sommes preneurs de l'explication... Ensuite on se délecte de sujets et d'objets plus ou moins légers et délicats (les frivolités) avant que de se faire assommer une première fois par la perte des cheveux et par un film choc balancé en plein écran sans aucune prévention. Et puis une fin d'exposition qui semble avoir été conçue pour un autre sujet... Car on dépasse largement la seule question des trophées, pour finir en queue de poisson... Cela fait sensation et peut-être est-ce là l'effet recherché pour faire recette ? Mais n'en dévoilons pas trop, on ressent surtout un peu d'énervement à voir un musée d'ethnologie passer une fois de plus à côté des problématiques contemporaines : car si il y a un sujet sur lequel on peut porter son analyse de l'interculturel, c'est bien celui là, alors que les asiatiques se teignent en blonde et que les femmes africaines se font défriser... Mais de cela pas un mot dans l'exposition... 

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget