CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: septembre 2012
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

dimanche 30 septembre 2012

Postez vos impressions d'expo

Le 104 poursuit l'exploration de ses expositions participatives, avec l'exposition Par nature et  les installations de Joana Vasconcellos, de Céleste Boursier-Bougenot, de Moataz Nasr, de Ema Upadhyay, de Zimoun, de Gu Dexin, et de Christophe Beauregard. Oeuvres monumentales, organiques ou conceptuelles, l'exposition fait grande impression sur le public qui s'adonne avec bonheur aux sollicitations. Par exemple dans I am free, de Moataz Nasr, l'oeuvre ne prend vraiment sens et forme que dans la mesure où un visiteur devient acteur de l'oeuvre pour s'y impliquer. Ceux qui considèrent son envol peuvent alors se réjouir à en capter les expressions et poster cette liberté conquise aux quatre coins de la planète via les réseaux sociaux et ainsi accomplir la prophétie, l'oiseau s'envole bien au moins virtuellement sous d'autres cieux. Une question intrigue le visiteur et le conduira à revenir régulièrement dans le lieu : " à quoi ressemblera l'oeuvre de Gu Dexin le 17 mars, date de clôture de l'exposition ?" Invitons chacun à la découvrir au plus vite, dans toute sa fraicheur.

mercredi 26 septembre 2012

Sur l'ile Seguin

On espérait sans plus y croire un lieu dédié à la mémoire ouvrière et industrielle sur l'Ile Seguin, lieu oh ! combien mythique. Voilà où s'est joué la véritable histoire de France, et il est paradoxal que l'on ait pu songé à lui consacrer une maison en plein Paris avant que d'avoir construit en ce lieu un espace de témoignage. Jean Nouvel l'appelait de ses voeux dès le début des années 90, et il aura fallu attendre vingt ans avant qu'une exposition soit dédiée à l'aventure de Renault Billancourt. Certes le pavillon est modeste, mais il fait office de préfiguration et donnera envie peut-être à de plus amples développements. Le pavillon inauguré il y a peu est original, beau et bienvenu. Avec sa construction de containers assemblés comme des legos, il s'inscrit véritablement dans un geste contemporain. Le parti-pris d'un lieu potentiellement itinérant en fonction du développement ultérieur des projets sur l'ile est des plus judicieux. La muséographie signée par l'agence Altermuséo est bien équilibrée, entre faits historiques, dimensions sociales, témoignages, apportant ce qu'il faut de clés de lecture pour comprendre ou pour reconnaitre cette histoire forte. Les habitants proches se pressent dans ce pavillon et c'est un bel exemple de réalisations en trait d'union entre passé et devenir.

mardi 11 septembre 2012

Gerhard Richter

Aussi troublante qu'intelligente, l'exposition présentée à Beaubourg est brillante. Non seulement du fait de l'artiste dont l'oeuvre est convaincante, mais par le travail même de mise en exposition. Bien que les travaux soient fort différents, avec des évolutions et des inflexions notables tout au long de sa vie, une belle cohérence se dégage et l'on comprend aisément les variations entreprises. La commissaire Camille Morineau présente les oeuvres avec des rapprochements ingénieux déployant des jeux d'optiques et des visuels qui font le bonheur des photographes d'exposition. Car on prend un malin plaisir à cadrer, à trouver des jeux de lumière, de réflexion, de concerts de couleurs, et ainsi on se surprend à mieux voir, à mieux regarder les oeuvres, contrairement à ce que tous les esprits hautains prétendent. Les reflets des toits de la ville et des visiteurs qui s'y promènent passant du ciel parisien à l'incrustation dans les oeuvres de l'artiste signent ensemble une belle scénographie collective. On comprend par l'exposition combien Richter est loin de tous sectarismes, ouvert à la découverte et à l'expérimentation tout en maintenant une recherche constante cohérente. Voici une exposition qui démontre combien une exposition c'est bien plus qu'un rassemblement des oeuvres présentées.

Une erreur est survenue dans ce gadget