CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: Les dessous de l'Isère
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

dimanche 19 janvier 2014

Les dessous de l'Isère

Exposition coquine au musée dauphinois ? Moins qu'il n'y parait à première vue, même si le sujet semble croustillant et que quelques jeux de mots parsèment l'exposition. Le propos rappelle que la culotte est d'un usage récent, les publicités mettent en scène les évolutions des dessous féminins, et les gaines et corsets de nos arrières grands-mères nous étonnent encore. Mode de vie, habitude de consommation, tendance de la mode, érotisation de l'espace public par la pub, histoire du quotidien et de l'intime... Les photos de Chloé Prigent intitulées Les dessous culottés posent avec ironie des regards malicieux sur la standardisation habituelle du corps des femmes dans les représentations publiques. Mais le plus important, c'est l'exploration de cette aventure industrielle en Isère qui démontre l'importance quantitative des implantations, et les crises économiques qui conduisent à reléguer bien des usines dans le passé. Certes, les conditions de vie des ouvrières à l'atelier sont assez peu abordées, mais il n'est pas simplement question de faire rêver les hommes, mais de dire combien le capitalisme s'implante, utilise des savoir-faire puis jette des individus quand il n'en a plus besoin ou qu'il les a utilisé, sans état d'âme. L'industrie du dessous en Isère est l'occasion de s'intéresser à des facettes bien souvent oubliées dans les lieux de mémoire...

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget