CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: février 2014
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

jeudi 20 février 2014

Cap sur les Jeux vidéos

 Depuis l'exposition réalisée par Pierre Giner au CNAM, et ensuite à l'Imaginarium (Play again),  puis l'exposition présentée au Grand Palais, voici que la Cité des Sciences propose une exposition sur les jeux vidéos retraçant l'épopée de son développement depuis 40 ans. Sous la houlette de Pierre Duconseille, commissaire de l'exposition, il s'agit d'explorer les formes et les techniques. L'exposition est intéressante à comparer à celle proposée actuellement au Musée de la civilisation à Québec qui vient d'ouvrir également une exposition dédiée au sujet. Elles sont très proches, même si l'aspect historique est plus didactique dans le dernier cas. Dans les deux expositions, des experts proposent une lecture sociologique dans une vidéo en fin de parcours. Certains aspects de la scénographie sont également convergents. Les techniques récentes pour créer des animations en prenant en compte les paramètres externes (pluie, heure du jour, lumière, etc.) sont assez impressionnantes à découvrir. Ces expositions dans lesquelles on ne visite pas sans jouer proposent une version radicale de l'expérience de visiteur, où celui-ci compose nécessairement le parcours par son implication. Le public adolescent semble en raffoler, et sans doute ceux qui n'ont pas du tout cette culture du jeu vidéo ont plus de mal à entrer dans le propos. Signalons une exposition sur le même thème aux Champs Libres à Rennes : Play Time.

samedi 8 février 2014

Scandaleux ! Les petites économies du Louvre

Le site Le Louvre pour tous dévoile les intentions en matière de politique tarifaire du Louvre, dont le nouveau directeur annonce de supprimer la gratuité du premier dimanche du mois, en haute saison. Il était bien la peine qu'Aurélie Filippetti fasse de la culture pour tous son credo... Et que les études conduites jadis par le service culturel du Louvre démontrent, contre tous les arguments idéologiques, que la gratuité avait bel et bien des effets de démocratisation. Car il s'agit là moins de petites économies que d'arguments idéologiques. La gratuité oppose depuis le début du XXème deux conceptions du musée, et Claude Fourteau qui a beaucoup oeuvré pour alimenter la réflexion dans ce domaine a suffisamment démontré combien ce débat n'avait pas qu'une valeur symbolique.
Bref, nous citerons seulement ce mot de Clemenceau qui déjà s'exclamait : "Laissez rêver les pauvres !". Enfin, il est vrai que la gratuité de la Galerie du Temps au Louvre-Lens est décidée et prise en charge par le Conseil Régional Nord-Pas de Calais et pas par le Louvre Paris. Bref, la honte pour cette nouvelle direction du Louvre Paris...
En un mot allez signer et faire signer la pétition mise à place par Le Louvre pour tous

mercredi 5 février 2014

Guide de conception des expos

Enfin le voilà ! Le Guide de conception des expositions, intitulé Projet d'exposition. Guide des bonnes pratiques, document élaboré par un collectif auquel nous avons participé, et qui aura travaillé pendant presque trois ans pour présenter cette version définitive à l'occasion du Sitem 2014. Regroupant des membres de l’Association des scénographes, la Fédération des Etablissements Publics Locaux, des juristes, des assureurs, des représentants des maitres d’ouvrages, etc., sous la houlette de François Lejort, le guide a pour ambition, non de normer, mais d’apporter des conseils méthodologiques pour impulser de bonnes pratiques. Car les démarches sont souvent acadabrantesques, comme aurait dit un ancien Président !, le Guide vise par conséquent à apporter des éléments factuels et synthétiques. On se reportera à d’autres ouvrages pour compléter sur tel ou tel point, mais ce vade-mecum comble un vide dans le domaine. 
Téléchargeable gratuitement sur internet pour assurer une diffusion maximale, il était souhaitable d'en disposer d'exemplaires imprimés pour qu’il puisse prendre place physiquement parmi les ouvrages de références des multiples acteurs qui collaborent à la production des expositions.  

Une erreur est survenue dans ce gadget