CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: Ce tant curieux musée du monde
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

samedi 10 janvier 2015

Ce tant curieux musée du monde

Très belle exposition imaginée par Laurent Busine et ses collaborateurs au MAC's Grand Hornu à partir des collections du musée de Tervuren. Véritable défi alors que l'encyclopédisme et l'éclectisme des collections du musée bruxellois donne le vertige. Très belle association formelle pour donner à chacun l'occasion d'interpréter, de projeter ses imaginaires et de reconstruire une histoire singulière. Les termitières deviennent sculptures, les bocaux de formole des installations. Belle ironie, la peau de l'éléphant en fin d'exposition est, pour le jeu de mots, très gonflée : emblème du musée bruxellois que l'on découvrait en arrivant justement pour la visite, réduite ici à sa plus simple expression. Plus sérieusement, les moulages des corps, réalisés en 1911 par l'artiste belge Arsène Matton, enfermés dans le sanctuaire du musée, sont très prenantes d'émotions. Elles en disent long sur le colonialisme en images inversées. Les photographies de Rineke Dijkastra décalent le regard en rappelant l'étrangeté de toutes ces collections devenues formes. La scénographie est épurée et conduit à une apothéose saisissante. Le catalogue qui accompagne l'exposition est lui aussi très finement ciselé. De quoi donner des ailes au futur musée.

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget