CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: juillet 2015
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

mercredi 15 juillet 2015

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le mariage...

Daoulas vous dit tout sur le mariage ! L'exposition de l'année de Daoulas, Petits arrangements avec l'amour, sur laquelle nous avons eu la chance et le bonheur de travailler comme conseiller scientifique est consacrée au mariage ! Car si les apparences laissent à penser qu'il s'agit là d'un phénomène universel, comme l'ont laissé entendre quelques voix mal informées les années passées... en réalité il apparait que les motivations à se marier, les manières de se marier et les conséquences du mariage sont bien différentes selon les cultures. Ainsi Daoulas poursuit ses invitations à voyager d'un pays à l'autre, d'une époque à une autre et à relativiser nos évidences et nos bien pensances. Pourquoi devrait-on se marier, à deux ? Pour la vie ? Avec quelqu'un de l'autre sexe ? Doit-on tout faire par amour ? Chacun place le curseur de ses normes selon sa culture : s'ouvrir à la raison de l'Autre, c'est pousser la réflexion et transformer son rapport à l'existence. L'exposition ambitionne de faire bouger les lignes ! La scénographie de l'Atelier Pascal Payeur et le graphisme de Pascal Hoarau ne manqueront pas de vous séduire ! Un cycle de films et une exposition de photographies de Gérard Uféras complète le paysage dans les jardins de l'abbaye.

mardi 14 juillet 2015

L'Homme qui marche, Giacometti arrive à Landerneau

Très classique, mais très belle exposition Giacometti au nouveau lieu pour l'art moderne et contemporain situé dans l'ancien bâtiment des Capucins à Landerneau. Les Fonds Hélène et Edouard Leclerc pour la culture, fondation qui oeuvre pour mettre en valeur des collections dans le Finistère et qui a déjà exposé les années précédentes, depuis 2012, Jacques Monory, Dubuffet, Miro, Kersalé, Fromanger et même Métal Hurlant ! Programme éclectique donc, mais qui se loge dans un bâtiment à l'étrange destinée. D'abord bâtiment religieux, ancien couvent du XVIIème, voisin du premier supermarché d'Edouard Leclerc avant d'être converti pour sa patrie natale en lieu d'exposition par le chef d'entreprise. Le lieu est agréable et l'exposition réalisée avec la Fondation Giacometti de très belle facture se divise en onze parties thématiques. A voir jusqu'en octobre.

samedi 11 juillet 2015

Corps et âmes à Jublains

Sculpter l'Homme, sculpter les Dieux suppose des partis pris et toutes les périodes de l'antiquité n'opère pas les mêmes choix. Le musée départemental de Jublains dédié à l'archéologie sur un site de fouille traite de ces questions dans son exposition temporaire de l'été, Corps et âmes. Les collections du musée d'art et d'histoire de Château-Gonthier, rapportées par Pierre Aristide Boullet-Lacroix, au XIXème siècle sont exposées à cette fin. Outre de belles pièces présentées, ce sont surtout les médiations qui sont intéressantes, avec des manips inventives. Ainsi est-il proposé des découvertes tactiles et des petits jeux, qui fonctionnent assez bien avec le public scolaire. Une exposition simple qui trouve son public. A voir jusqu'au 31 mars 2016.

dimanche 5 juillet 2015

My Buenos Aires

Hormis quelques oeuvres, telle cette respiration géante de Pablo Reinoso qui couvre un mur entier d'oreillers poumons, ou encore les installations provocatrices de Leon Ferrari, il faut reconnaitre que si certaines installations font sourire, le tout donne un peu l'impression d'un ramassis un tantinet sale et vieillot. Bref, pas de quoi nous donner envie de partir découvrir la jeune création de Buenos Aires. Pourtant l'idée de cette série de portraits de ville est intéressante et après Winnipeg en 2011, et Johannesburg en 2013, ce tour du monde donne à priori envie. Avec cette forme de biennale La Maison rouge inscrit un rendez-vous régulier dans le paysage. Toutefois le choix des oeuvres ne nous a pas transcendé en 2015, vivement 2017 dont la destination demeure mystérieuse.

vendredi 3 juillet 2015

Chasseur sachant chasser à Kerjean

Les chasses seigneuriales du XVIème siècle sont un point de départ, et si les passionnés d'histoire y trouveront leur compte, ce sont surtout les amateurs d'une vision de la chasse renouvelée par les artistes qui prendront leur plaisir. Dans cette belle exposition conçue avec le musée de la chasse et de la nature à Paris, le Château de Kerjean invite à un voyage qui place en perspective des collections du musée et des interprétations subjectives. Nous avons aimé Kate MccGwire et son travail avec la plume d'oiseaux, sorte de serpent de duvet lové dans une vitrine monstrueuse, Karen Knorr est son audace de Diane, Eva Jospin et sa forêt de cartons, Julien Salaud que l'on peut voir également dans une exposition que le musée lui consacre en ce moment à Paris, et nous nous sommes esclaffés de l'accident de chasse de Pascal Bernier. De belles propositions à découvrir avant le 1er novembre.

Signalons que les actes du colloque international tenu en mars dernier au musée à Paris sont à présent en ligne sur le site du musée.

Une erreur est survenue dans ce gadget