CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: septembre 2016
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

mardi 27 septembre 2016

Profusion d'expositions au Port-Musée !

Outre les bateaux à visiter et les espaces d'expositions permanentes du musée, le Port-Musée de Douarnenez présente plusieurs expositions temporaires pour compléter l'offre d'un site déjà très dense. Les expositions y sont présentées pour un temps assez long, ce qui est assez habile, plutôt que de faire se succéder les expositions, de pouvoir ainsi les conserver plus longtemps simultanément. Evidement, il faut pour cela les espaces suffisants. Avec l'exposition Naviguez la tête dans les étoiles, c'est une belle exposition sur l'art de la navigation à travers les âges et les civilisations qui est proposée. Le propos est parfois complexe, mais le visiteur peut s'initier ainsi aux différents modes de repères pour imaginer comment des hommes ont pu traverser les océans alors que les connaissances et les techniques étaient encore rudimentaires. La scénographie produite en interne, bien que modeste, est de belle qualité pour mettre en valeur le propos. L'exposition est à voir jusqu'en novembre 2017.

mardi 6 septembre 2016

Commémoration 14/18 à Souchez

Nous n'avons jamais rendu compte du nouveau lieu de commémoration, fort émouvant de Souchez, qui mêle les noms de tous les morts de 14-18 en Nord Pas de calais, quelque soit leur nationalité. Le bâtiment cercle conçu par Pierre Louis Faloci sur demande du Conseil Régional, ainsi que le centre d'interprétation Lens 14/18 dans le village de Souchez, sont bien intégrés et permettent de compléter utilement le circuit de mémoire de la région. Certes, pour le centre d'interprétation le travail d'un muséographe aurait permis d'aller plus loin dans la mise en communication du sujet car on sent que c'est avant tout un historien passionné qui a nourri en documentation l'exposition, mais le tout est fort bien fait, et s'avère une excellente introduction à un aspect douloureux du territoire.

vendredi 2 septembre 2016

Bonne fortune et mauvais sort

Comme chaque année, l'Abbaye de Daoulas propose une très belle exposition. Pour une fois centrée sur une approche française et non pas internationale comme à l'accoutumée, mais comme toujours avec une approche discursive qui donne du sens aux collections, avec des allers-retours entre le passé et le présent, et une mise en valeur par une scénographie de qualité, signée cette année par l'Agence Guliver. La question des croyances, et notamment des superstitions, plus particulièrement de la magie blanche et de la magie noire, mais aussi de la voyance et de toutes les pratiques divinatoires, est évidemment immense à traiter, raison pour laquelle cette exposition co-produite avec le Mucem se limite à l'espace hexagonal. On émettra une réserve sur le texte d'introduction qui confond la science et le scientisme (croire en la science, ce n'est pas faire oeuvre de science...), et sur une approche un peu trop compréhensive à notre goût (mais c'est dans l'ère du temps...), la commissaire scientifique, ethnologue, Marie-Christine Pouchelle se défendant de tous jugements s'interdit également toutes explications, sous prétexte de ne faire qu'observer et décrire. Cela demeure une belle exposition comme on aimerait en voir dans d'autres lieux. Notons que l'on pourra sans doute voir l'exposition en itinérance l'année prochaine, notamment au musée de Bretagne, on ne peut que s'en réjouir.

Une erreur est survenue dans ce gadget