CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: octobre 2016
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

samedi 29 octobre 2016

Italiens et Espagnols à Buenos Aires

On connait sans doute trop peu l'Argentine, aussi la surprise est grande de découvrir que l'immigration italienne fut plus importante que l'immigration espagnole en Argentine et on sent cette culture italienne si agréable dans toutes les rues de Buenos Aires. L'exposition temporaire présentée au musée de l'immigration de la ville, dans le lieu même du débarquement des nouveaux arrivants, rappelle les quartiers d'installation, celui de la Boca, notamment, les habitudes et coutumes des primo-arrivants. Belle exposition, agréablement scénographiée, et l'on y reconnait que l'immigration obéit toujours aux mêmes règles partout de par le monde.

jeudi 20 octobre 2016

Le Préhistomuseum

Pour sa rénovation et son extension, le Préhistomuseum de Ramioul à côté de Liège, poursuit sa route et emporte une nouvelle fois l'adhésion. Nous seulement le projet d'ensemble de l'établissement est formidable car parfaitement maitrisé, conceptualisé et intelligemment mené par une équipe dynamique et soudée autour d'une aventure partagée, mais les nouveaux espaces sont d'une grande qualité. Pascal Payeur qui a scénographié l'espace de ressources a conduit un travail d'une belle qualité en se conformant aux principes directeurs structurant l'ensemble du site. Si le centre du lieu regroupe les collections et les fonctions de recherche, ce sont bien les fonctions de médiation et de travail pour les publics que le site met partout en avant et en valeur. Nombreuses réflexions sont conduites, en n'évitant pas les incessantes remises en question. Jusqu'au restaurant, le lieu est thématisé pour offrir une expérience aux visiteurs. Un lieu remarquable à découvrir en priorité !

mardi 4 octobre 2016

Biotopia : un centre d'interprétation en Vendée

Le nouveau centre d'interprétation Biotopia, à Notre Dame de Monts, permet de sensibiliser à un environnement fragile, celui des dunes et des paysages du littoral vendéen. Tout savoir de la faune, de la flore, ainsi que l'histoire de ce territoire, mais aussi des risques qui pèsent sur ce milieu fragile à l'heure des changements climatiques.  On pourra d'ailleurs regretter que cette dimension ne soit pas davantage présente alors que bien des questions sont désormais posées. Mais les ateliers pourront sans doute développer les questionnements avec les publics. Saluons le travail d'illustration et les jeux ironiques pour voter pour l'animal de son choix. De petites manips astucieuses et un parcours en extérieur de quelques kilomètres permet également de conduire le visiteur dans une découverte progressive, avec un dispositif numérique ludique.

lundi 3 octobre 2016

L'art de concevoir et gérer un musée, ou l'art de dire des bêtises ?

Le monde de l'édition est désespérant. On peut se démener pour publier des ouvrages, passer des années à essayer de comprendre et de clarifier. Ainsi deux associations professionnelles, l'Association des scénographes et l'Association des muséographes ont oeuvré, avec un certain nombre de personnes pour clarifier les missions de chacun, afin de comprendre les rôles et de tenter de mettre fin aux ambiguité et confusions constantes qui surviennent dans les projets de création de musées et d'exposition. Un guide a même été réalisé pour montrer la complexité des processus, guide que l'on peut toujours télécharger sur le site de l'association des scénographes. Malgré tout, voici que Claude Mollard et Laurent Le Bon éditent aux éditions du Moniteur un nouveau guide, et si l'intention est bonne, il est à déplorer des tas d'affirmations contestables (sur les centres d'interprétations, sur le PSC, sur les musées de société, etc.) mais surtout l'ouvrage fait un méli-mêlo entre les termes de muséographe et de scénographe, définition qui oscille et varie selon les pages, avec des variantes invraisemblables, à dormir debout ! C'est d'autant plus dommage que l'édition luxueuse en fait un beau livre,  mais dont il vaut mieux faire une lecture critique...

dimanche 2 octobre 2016

Poliphile nous emporte dans sa nuit

Encore une belle édition de Nuits Blanches cette année à Paris sous la direction artistique de Jean de Loisy, avec l'idée de scénariser le parcours sur le thème romanesque de Poliphile. Prétexte difficile à suivre dans la réalité, car le parcours est nécessairement tributaire des aléas d'une telle manifestation populaire, mais peu importe certaines propositions valaient le déplacement à elles seules. En premier lieu, l'oeuvre d'Erwin Olaf qui provoque L'Eveil sur la façade arrière de l'hôtel de ville, avec un mapping d'une belle précision et d'une grande beauté. L'oeuvre de Christian Rizzo à l'Hôtel Dieu, ou  encore celle de l'église St Mery étaient toutes les deux marquantes. Géraldine Py et Roberto Verde ont tenté quelque-chose d'original au BHV, imparfait, mais plus enthousiaste  que La Fabrique des coeurs brisés sur le pont d'Arcole qui pour drôle ne marquait pas le cheminement de cette exploration nocturne. Bien d'autres propositions seraient à mentionner pour les imprimer dans notre mémoire. Il reste le programme, très beau, mais qui n'était pas des plus pratique à consulter sur portable. Surtout, on regrette que l'événement ne dura pas 15 nuits pour nous laisser le temps de plus amples explorations, mais la frustration fait partie du jeu !

Une erreur est survenue dans ce gadget