CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: novembre 2016
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

mercredi 16 novembre 2016

Le FRAC Franche-Comté a reçu du courrier

Etranges expositions au FRAC Franche-Comté sur l'art sonore avec les installations de Max Neuhaus qui ont certes été intéressantes en leur temps, mais dont on ne saisit pas bien l'intérêt à être présentée aujourd'hui dans ces conditions. Bien des performances du spectacle vivant existe, comme le Land art ou les installations et nous n'avons pas nécessairement besoin de les sanctifier en présentant des traces et des documents préparatoires bien souvent insignifiants. L'événement a vécu dans tout son intérêt, faut-il pour autant en faire des expositions trente ans plus tard ? Dans l'exposition Max Feed, un autre artiste, Dominique Blais, choisit d'envoyer durant 30 jours du courrier à la directrice du lieu, pour interpréter les cycles de la lune. Le FRAC a décidé consciencieusement de ne surtout pas ouvrir les enveloppes sacrées, et le mystère demeure donc entier sur ce que contiennent les dites enveloppes. Bon oui, amusant peut-être, et après ?

mercredi 9 novembre 2016

Folles machines calaisiennes !

On connait François Delarozière depuis que l'Ile de Nantes a ouvert son parc récréatif avec l'éléphant, le carrousel des mondes marins et que l'on peut visiter les ateliers du créateur. Celui qui est resté longtemps dans l'ombre de Royal de Luxe connait désormais la reconnaissance méritée. Ainsi le Musée des beaux arts de Calais propose une exposition de ces machines loufoques et décalées, et consacre cet attachement de Delarozière à Calais, quinze ans après qu'une première exposition des machines fut présentée au Channel. Exposition courageuse montée par une équipe dynamique et motivée qui démontre que les musées bougent et veulent dialoguer avec leur époque, surprendre et même amuser leur public.

samedi 5 novembre 2016

Le Ruban c'est la mode

Le Musée d'art et d'industrie de St Etienne présente Le Ruban, c'est la mode, exposition conçue en partenariat avec le très beau musée du chapeau de Chazelles sur Lyon. Les chapeaux y ont été présentées et le musée d'art et d'industrie présente de son côté les rubans, dans cette double exposition classée d'intérêt national. L'exposition, où le master MEM a plaisir de réaliser une évaluation, présente l'histoire du ruban, spécialité de St Etienne, les productions, les techniques, les dynasties industrielles, mais aussi les usages contemporains du ruban sous toutes ses formes. Des très belles robes en rubans sont aussi présentées en fin d'exposition pour le plus grand plaisir des visiteurs.

mercredi 2 novembre 2016

De la guerre au Malouines

Etrange musée, très politique, dédié à la guerre aux Malouines puisque ce territoire convoité et controversé a été le théâtre d'un violent conflit opposant la Grande Bretagne de Tatcher à l'Argentine dans les années 80. Des soldats y perdirent la vie, et l'orgueil national en fut meurtri. Le problème ne fût pas réglé mais la dictature militaire n'y survécut pas. Ce musée très récent présente le point de vue de l'Argentine. Il est étonnant de constater combien les questions politiques sont omniprésentes dans les musées du pays. Un bel espace, placé curieusement dans l'ancien camp de détention de Buenos Aires où les opposants politiques furent torturés, un lieu très émouvant.

Une erreur est survenue dans ce gadget