CayVpNAT7ml2gRzbwqbd/1MvPCt81BAtirczG/NTy3s= MuséoGraphie-MuséoLogie: avril 2014
La Formation en muséologie :

Vous êtes intéressés par une formation initiale ou par la formation continue en muséologie et muséographie ? La formation MEM : Master Expo-Muséographie, en conception des expositions de l'Université d'Artois est faite pour vous !

Voir les renseignements :

ou sur le site de l'Université : (document à télécharger colonne de droite) ou sur ce lien.

Master MEM

mercredi 23 avril 2014

Différents ? Pas vraiment...

Hans Sylvester à Daoulas : avec Peuples de l’Omo. Belle exposition photographique in situ dans le parc de l’Abbaye de Daoulas alors que la salle d’exposition temporaire se refait une beauté pour la saison d’été. Des portraits des peuples de la vallée de l’Omo, aux confins de l’Ethiopie, du Kenya et du Soudan, qui viennent rencontrer la verte nature du Finistère, mélange détonnant «pour faire dialoguer les cultures», selon l’adage non d’un célèbre musée parisien, mais d’un lieu qui les met en action. Il s’agit de convier le visiteur à réfléchir aux rencontres, aux métissages, aux phénomènes de brassage alors que l’avenir n’est pas tourné vers le repli identitaire, mais vers la reconnaissance de toutes les diversités et vers les mélanges généralisés. Il est dés lors surprenant de confronter les portraits assez stylisés et traditionnels d’une société qui semble incarner la tradition pour mieux nous faire comprendre le trompe l’oeil : de même que les bretonnes n’ont plus de coiffes, on se demande combien d’amis les habitants de l’Omo ont désormais sur Facebook ?

lundi 21 avril 2014

La ferme des Aigrettes de Marck en Calaisie accueille jusqu’au 19 octobre, une exposition intitulée « Eau là là ! A la découverte des wateringues ». Système particulier de gestion des eaux, sur le polder du Nord/Pas-de-Calais et qui concerne un territoire compris entre Calais, Saint-Omer et Dunkerque, dont la majorité des terres est en-dessous du niveau de la mer. L’exposition met en avant la richesse de la biodiversité du territoire, son histoire ainsi que son fonctionnement. Mais c'est aussi la question du réchauffement climatique qui laisse songeur alors que ces territoires placés sous le niveau de la mer ne sont pas sans accueillir quelques sites classés Seveso, comprenant quelques réacteurs nucléaires... Le système de pompage développé depuis le moyen-âge sera t-il opérant pour contrer les transformations prévisibles ? Cette exposition pose la question incidemment. Réalisée par un groupe de cinq étudiants du master expographie-muséographie de l’Université d’Artois, l'exposition démontre qu'il est possible de joindre actions culturelles et actions pédagogiques au travers de réalisations probantes.

samedi 19 avril 2014

Jaurès aux Archives

Jaurès. Ils ont tué Jaurès. Oui ignominie d’autant plus grande que l’on voue un culte après coup envers un homme qui sinon aurait peut-être disparu dans l’oubli comme tous les Jules, les Louis Blanc, les Blanqui... Car Jean Jaurès était sans doute un grand socialiste, un grand journaliste, un grand pacifique, mais sans doute comme bien d’autres qui ne furent pas assassinés. L’exposition hagiographique présentée aux archives nationales ne pose pas la question, et les critiques n’apparaissent que dans quelques documents, voilés par une masse de portraits du grand homme. La République a besoin de Grands Hommes, donc saluons le comme tel. Et puis Jaurés c'est surtout le fantasme qu'il aurait pu empêcher la boucherie de 14/18. Exposition intéressante donc, aux Archives nationales, mais d’autant que l’on connait un peu l’histoire... Car pour un martien qui rentrerait dans l’exposition... ce que sont sans doute bien des jeunes aujourd’hui dont les leçons d’histoire se résument à pas grand chose (rappelons que le programme scolaire sur 14/18 se réduit comme peau de chagrin...). Une fois encore, l’exposition parle trop aux convertis d’avance et elle ne donne guère les clés pour se doter d’un bagage que l’on n’aurait pas préalablement. Mais ne boudons pas notre plaisir, des documents intéressants sont présents et la scénographie est très agréable.

vendredi 11 avril 2014

Air à Lille

Mon Dieu que d'Air dans le Nord Pas-de-Calais ! Après Appel d'Air à Arras, voici Open Air à Lille ! Oui ! le groupe Air invité par le très beau Palais des Beaux Arts pour des interventions musicales inédites. En ouvrant le cycle Open Museum, le nouveau conservateur Bruno Girveau lance un grand coup d'air frais dans l'institution, et cette première édition est à cet égard prometteuse. Voilà de l'originalité et du dynamisme, comme l'inauguration l'a prouvé, avec un public nombreux et rajeuni. Des oeuvres ont été choisi par les musiciens et des compositions musicales les donnent à voir autrement, avec une interprétation singulière à chaque fois. Plusieurs oeuvres d'artistes contemporains, de Xavier Veilhan, Yi Zhou, Linda Bujoli, Mathias Kiss, s'insèrent dans le parcours des expositions permanentes du musée, un peu à la manière de ces intrus que le musée national des beaux arts de Québec avait imaginé il y a quelques années. Jusqu'au 24 aout, à Lille, le visiteur pourra visiter un musée mis en musique. Une expérience originale qui atteste que les musées bougent.

Une erreur est survenue dans ce gadget